En Biélorussie, la certification FSC contribuent à préserver une espèce d'aigle extrêmement rare et menacée de disparition.

Aquila clanga (© Aurelien Audevard)© Aurelien Audevard


Une espèce de plus en plus vulnérable

Respecter les exigences FSC demande aux gestionnaires forestiers de protéger les espèces rares et leur habitat dans les zones forestières dont ils assurent la gestion.

L'aigle criard (Aquila clanga) est un oiseau migrateur considéré comme « vulnérable » par l'union internationale pour la conservation de la nature. L'aigle criard est une espèce extrêmement rare. On estime en effet que la population est comprise entre 3 000 et 9000 individus dans le monde entier. Il se reproduit en Europe centrale, dans l'Eurasie, et migre en hiver dans le sud-est de l'Asie.

Contrairement à la plupart des espèces d'aigle, il préfère généralement se cantonner aux zones humides, en particulier durant la période de reproduction. C'est la raison pour laquelle l'aigle criard occupe principalement les forêts de plaines ou les lisières de forêts, près des zones humides telles que les prairies, les tourbières et les marais, ainsi que les forêts de vallées fluviales.

La Biélorussie abrite la deuxième population d'aigle criard après la Russie, soit environ 180 couples.

Malheureusement, le nombre d'individus baisse constamment, et dans de nombreux pays européens comme en Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie et Moldavie, l'aigle criard a déjà disparu. L'avenir de cette espèce reste donc incertain.

En Biélorussie par exemple, les exploitants forestiers ont modifié l'habitat de l'aigle de façon plus marquée ces dernières années, en construisant de nouveaux chemins forestiers et en intensifiant la gestion des forêts. Les propriétaires forestiers ont également drainé les zones humides. L'aigle criard a ainsi perdu ses sites de nidification, et ses terrains de chasse. De plus, cette espèce est très craintive, et ne supporte pas la présence humaine dans son environnement, abandonnant donc les territoires où l'homme s'est aventuré.

Pour toutes ces raisons, il est indispensable de protéger l'aigle criard en Biélorussie.

Les lois de préservation de la biodiversité compliquent la situation

L'aigle criard est déjà protégé par la législation biélorusse pour la protection de la nature, mais la loi est jugée trop difficile à mettre en œuvre.

Par exemple, la législation nationale stipule que pour pouvoir être converties en « aires spécialement protégées », les « aires de gestion » abritant l'aigle criard doivent avoir fait l'objet d'une inspection et d'un compte-rendu détaillé puis être approuvées par toutes les organisations et les agences gouvernementales biélorusses concernées.

La finalisation de la procédure peut prendre jusqu'à neuf mois, en raison de ces contraintes administratives, et il est possible qu'entre temps, les parcelles abritant l'aigle criard ne soient absolument pas protégées.

Les exigences FSC incitent les gestionnaires forestiers à agir

Dans ce contexte, les institutions et les entreprises forestières certifiées FSC ont un rôle essentiel à jouer dans un pays qui compte près de 9 millions d'hectares de forêts certifiées FSC, l'une des plus importantes superficies en Europe.

Par exemple, les gestionnaires forestiers de la région de Stoline - certifiée par FSC en tant que membre du groupe du conseil de gestion de la forêt publique de Brest (FSC-C003988) - mettent en œuvre des mesures pour préserver les hautes valeurs de conservation dans leurs forêts, y compris les espèces animales rares ou menacées.

Des bénévoles et des ONG environnementales participent à la recherche et à la cartographie des hautes valeurs de conservation dans la région de Stoline, et s'impliquent dans leur préservation en excluant ces zones de leurs opérations de gestion forestière jusqu'à ce qu'elles soient reconnues officiellement par l'état comme zones protégées spécifiques.

Les exigences FSC ont inspiré les stratégies de ces gestionnaires forestiers, ainsi que les actions qu'ils mènent dans leurs forêts. Le standard de gestion forestière FSC couvre toutes les espèces forestières concernées - toutes les espèces végétales et animales présentes dans ces forêts. Le Principe 6 de la norme FSC – l'une des règles FSC fondamentales à respecter – stipule que « L'Organisation [certifiée] doit protéger les espèces rares et menacées et leurs habitatsdans l'Unité de Gestion, grâce à des zones de conservation, des aires de protection, à la connectivité et/ou (lorsque cela est nécessaire) grâce à d'autres mesures directes permettant d'assurer leur survie et leur pérennité.» C'est FSC qui a créé le concept de hautes valeurs de conservation, et la première des hautes valeurs de conservation concerne la « diversité des espèces, les concentrations de diversité biologique, incluant les espèces endémiques et les espèces rares, menacées ou en danger, d’importance mondiale, régionale ou nationale. »

APB-Birdlife Belarus, l'un des partenaires associés à la gestion forestière dans la région de Stoline, fait partie des organisations qui déploient des efforts considérables pour préserver les populations d'aigles en Biélorussie. Titulaire d'une licence pour l'usage de la marque FSC et ardent promoteur du système FSC, APB-Birdlife Belarus a milité avec succès pour que l'aigle criard soit nommé « Oiseau de l'année 2019 » en Biélorussie, mettant ainsi en lumière la nécessité de protéger cet oiseau magnifique.

Récemment, les deux partenaires ont aidé FSC Biélorussie à convier les journalistes du pays sur le terrain afin qu'ils découvrent où en est la population d'aigles criards dans l'aire de gestion de la forêt de Stoline. Les journalistes ont pris connaissance des initiatives déployées pour la préservation de l'une des espèces d'oiseaux les plus rares du pays, et ont pu observer discrètement un nid.

Grâce aux exigences FSC, les gestionnaires forestiers vont encore plus loin que la législation nationale, qui demande d'adopter une démarche responsable pour la gestion des forêts et la préservation des espèces rares. Ils démontrent également leur engagement vis-à-vis de la société et des générations futures.


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000202