Plantations FSC : une bonne chose pour la protection des pumas

© Vlamir José Rocha


Au Brésil, les forêts et plantations de Klabin (le plus grand producteur de papier du pays) abritent de nombreux pumas. Ces plantations forment avec les morceaux de forêts naturelles un véritable paysage en mosaïque, permettent aux pumas d’être protégés grâce à la certification FSC.

Vu du ciel, les forêts de Klabin ressemblent à une mosaïque jolie et complexe, dans toutes les teintes de vert. Les plantations de pins et d’eucalyptus s’alternent ici avec de grands morceaux de forêts naturelles. Toutes sortes d’animaux, dont certaines menacées, vagabondent sur les chemins protégés des réserves forestières naturelles. Parmi eux, le dernier comptage a dévoilé plus de 100 pumas (puma concolor). Après le jaguar, ils sont les plus grands félins sur le continent américain.

Avant, le milieu de vie du puma s’étendait du sud du continent américain au Rocky Mountains jusque plus loin dans le nord. Aujourd’hui, leur habitat se réduit aux forêts restantes, dont les terres somptueuses de la région de Klabin. Ce roi des montagnes, aussi connu comme lion des montagnes ou lion argenté, ne se sent pas du tout limité aux frontières de la forêt naturelle. Tout le paysage en mosaïque est son terrain.

Les forêts de Klabin se situent dans les Etats de Paraná, Santa Catarina et São Paulo. La forêt de Paraná a été certifiée FSC en 1998, et celles de Santa Catarina et São Paulo l’ont été en 2004 et 2009. La certification FSC est aussi très attrayante commercialement parlant pour Klabin : en gérant les forêts et plantations selon les principes FSC, Klabin se distingue des autres acteurs du marché. Selon les critères FSC, les zones de plantations abritent un tas d’espèces rares et menacées, constatées avant la récolte de sorte à ce que celles-ci puissent continuer à être protégées. Klabin prend les critères au sérieux et les deux événements lors desquels on a remarqué que les pumas avaient préparé leur tanière pour leurs petits – au milieu de la route des machines de récolte – le démontrent bien.

Cela s’est passé pour la première fois dans une plantation d’eucalyptus à Paraná en novembre 2004. Les ouvriers forestiers étaient sur le point de récolter. Les connaisseurs sont allés sur le terrain pour scanner l’environnement. C’est là qu’ils ont trouvé deux petits pumas âgés d’un mois à peine, cachés dans une tanière. Leur mère était partie, probablement à la recherche de nourriture. Etant donné que les petits naissent totalement aveugles, ils sont dès le début de leur vie complètement dépendants de leur mère.

La récolte a ainsi été immédiatement suspendue, et les travailleurs se sont retirés plus loin dans la région. C’était une chose nécessaire, car bien que les mères pumas soient très protectrices à l’égard de leurs petits, il y a une chance qu’elle les abandonne si elles sentent que des hommes sont là. Heureusement dans ce cas ici, la mère est revenue deux jours plus tard et a emporté ses petits dans la forêt.

La deuxième fois était il y a deux ans, cette fois dans une plantation de pins. On y a de nouveau trouvé deux petits âgés d’un mois. Toutes les activités de récolte ont à nouveau été suspendues. Après 3 jours, la mère est revenue dans la tanière et a emporté ses petits.

Les pumas se trouvent dans le haut de la chaîne alimentaire et ont besoin d’un milieu de vie grand et calme pour pouvoir chasser et survivre. Le fait qu’il y en ait dans les forêts de Klabin est un signe évident qu’il s’agit là d’un milieu de vie sain. Trouver un équilibre entre le commerce et le maintien de la forêt est un objectif principal pour Klabin, et la certification FSC rend cela possible !


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000202