Certification forestière FSC : un impact sur le maintien de la biodiversité et le stockage de carbone

© H. Matsubayashi


Une étude menée plusieurs universités japonaises a démontré que les forêts certifiées FSC de la région de Deramakot en Malaisie engendraient de meilleurs résultats en termes de biodiversité et de stockage de carbone, comparé aux autres forêts avoisinantes exploitées de manière traditionnelle.

L’étude a été menée en 2003 et portait sur les forêts de Deramakot en Malaisie (forêts essentiellement tropicales). La comparaison entre les forêts certifiées FSC et celles qui ne le sont pas a fait transparaitre des résultats interpellants : non seulement les forêts FSC de ces régions arrivent à maintenir un niveau de biodiversité nettement supérieur, mais la quantité de carbone stocké est en plus beaucoup plus élevé, comparé aux forêts gérées de manière traditionnelle.

Une biodiversité parfois comparable aux forêts primaires
L’enquête s’est surtout focalisée sur 4 groupes importants : les espèces d’arbres, les mammifères de taille moyenne à grande, la macrofaune du sol et les insectes volants. Les résultats ont démontré pour ces 4 groupes que la variété d’espèces et/ou leur nombre était toujours largement supérieur, comparé aux forêts gérées selon les méthodes traditionnelles. Pour les espèces d’arbres et les mammifères, leur richesse était même comparable voire supérieure aux forêts vierges.

Un stockage de carbone nettement supérieur
La quantité moyenne de carbone dans le couvert végétal a été estimée à environ 156 tonnes/ha dans les forêts certifiées de Deramakot, et à seulement 123 tonnes/ha dans les forêts exploitées en mode traditionnel. Une différence de 33 tonnes par hectare qui est bien entendu significative, surtout dans le contexte actuel de lutte contre le réchauffement climatique.

Une enquête complémentaire serait la bienvenue
Bien sûr, les résultats de cette étude restent encore incomplets, notamment parce qu’ils ne prennent pas en compte toutes les espèces. Une enquête complémentaire serait donc bien sûr appréciée. Cela dit, cette étude prouve bel et bien que la certification forestière en Malaisie a tout à gagner en termes de biodiversité et de stockage de carbone.

Source : article du Sabah Forestry Department et du Center for Ecological Research (en anglais)


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000202