Le bon bois pour la bonne application

Pour une utilisation durable du bois

Pour chaque application, il existe en réalité sur le marché de nombreuses essences différentes de bois appropriés. Une application donnée ne doit donc pas être associée/réservée à une seule essence de bois. Une prescription intelligente laissera donc la place à ‘du bois approprié’ pour une application donnée laissant ainsi la porte ouverte à des essences moins connues mais tout aussi fiables. 

Cette démarche permet véritablement de réduire les pressions sur les ‘essences phares’ en valorisant d’autres essences autrefois négligées, ce qui participe à une gestion plus raisonnée et durable des forêts.


© Benjamin Ealovega
Une utilisation durable du bois commence bien entendu par le choix de bois provenant de forêts gérées de manière responsable. Mais on peut aussi favoriser une utilisation ‘durable’ du bois lorsqu’on associe une application adéquate au bois choisi. En d’autres termes, cela revient à utiliser le bon type de bois pour la bonne application. 

L’application détermine en effet les exigences auxquelles doit répondre le bois, par exemple en termes de classe de durabilité, de résistance et de densité, mais peut-être aussi au niveau esthétique.

Ainsi, un bois qui est exposé aux intempéries et au vent, nécessitera une classe de durabilité plus élevée. Pour un bois qui est protégé ou qui est utilisé dans le cadre d’une construction temporaire, le choix d’une classe de durabilité inférieure est plus approprié

Essences de bois moins connues
On constate la plupart du temps qu’un nombre limité d’essences de bois est utilisé par type d’application. Certaines essences sont même presque automatiquement associées à une application. Il suffit de penser au Teck pour le mobilier de jardin ou au Bangkiraï pour les planches de terrasse. Or, ces choix (trop) sélectifs créent une forte pression sur les forêts d’où proviennent ces essences de bois, y compris sur les essences elles-mêmes qui finissent par être menacées de disparition.

C’est pourquoi, il est toujours préférable d’utiliser tout ce que peut offrir une forêt, et ainsi diminuer la pression sur les essences de bois les plus connues. En utilisant la ressource d’une manière responsable et réfléchie, et particulièrement au niveau des forêts tropicales où la variété de bois massif est souvent très grande, on augmente ainsi considérablement les possibilités de gérer les forêts durablement.

L’offre en “essences de bois moins connues augmente considérablement sur notre marché et peut répondre à une variété d’applications. Souvent, ces essences ne sont pas totalement inconnues au regard des expériences déjà menées ailleurs, et c’est donc surtout une question «d’apprendre à les connaître».

Pour obtenir plus d’informations sur les différentes essences de bois et leurs applications:


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000202