Les engoulevents au top dans le complexe certifié FSC Bosland (Limbourg)

Caprimulgus europaeus (© Tracing Nature vzw)© Tracing Nature vzw‘Bosland’ - Le pays de forêts - est le nom qui regroupe les forêts de Lommel, Hechtel-Eksel, Peer et Pelt dans la Campine limbourgeoise. Bosland a formé en 2006 le noyau de ce qui deviendra plus tard un certificat de groupe FSC avec les forêts certifiées partout en Flandre. A côté d’une fonction économique et sociale importante, ces forêts abritent aussi un tas de trésors de la nature.

Les forêts qui se caractérisent par de grandes étendues de sapins – autrefois plantés pour l’exploitation minière – sont aujourd’hui l’emblème d’une gestion forestière multifonctionnelle. Le bosland héberge une nature exceptionnelle et des sites historiques très précieux. C’est aussi en même temps la plus grande surface forestière de Flandre et donc un fournisseur de bois important et un lieu de loisirs attractifs pour les personnes du quartier et les touristes qui viennent de plus loin.

La maison de l’engoulevent
Il est probablement moins connu que le complexe de Pijnven, noyau du Bosland, est aussi la maison d’une population importante d’engoulevents d'Europe (Caprimulgus europaeus). Ce mangeur d’insectes mystérieux est surtout actif la nuit, ce qui ne rend pas facile l’étude de leur comportement, nombre et évolution. L'Engoulevent d'Europe est une espèce importante qui permet de juger la qualité de l’environnement et la gestion de celui-ci. Dans les forêts certifiées FSC, il est très important de mener une gestion forestière avec une attention particulière sur les ‘espèces-clés’ comme l’engoulevent ou encore par exemple la coronelle lisse (serpent). Ces deux espèces ont besoin de grands espaces dans la forêt et de lisières de bois progressives. La coupe de bois sur de grandes surfaces d’abattage profite donc à ces espèces, et c’est pourquoi la gestion forestière prend cela en compte en s’étendant de manière optimale sur le paysage forestier. Des espèces ouverts sont aussi souvent ‘préparés’ pour pouvoir former l’habitat idéal de ces espèces ou d’autres.

Etude et contrôle
Les universités d'Hasselt, le Ugent et le KuLeuven suivent scientifiquement depuis déjà près de plus que 20 ans la population d’engoulevents avec une enquête, et ce via un émetteur qui se trouve sur certains oiseaux individuels. L’asbl Tracing Nature approfondit aujourd’hui ce travail, avec l’appui de partenaires locaux et autres.

Pour plus d’informations (en néerlandais):


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000202