Conservation et restauration de l’habitat du caribou

caribou close up (© Elston Dzus)© Elston DzusLe nord-est de l’Alberta fait partie intégrante de l’un des plus grands écosystèmes de forêt boréale de la planète. Il s’agit d’une région sauvage qui couvre près de la moitié de la province. On y trouve plusieurs rivières qui se jettent dans le bassin versant de l’océan Arctique (en anglais) à partir des Rocheuses, dont la rivière Athabasca. Les aînés autochtones racontent que des troupeaux de caribous des bois se déplaçaient autrefois sur les eaux gelées de cette puissante rivière.

Aujourd’hui, il est difficile d’y observer les caribous. Ces derniers font plutôt partie des histoires transmises de génération en génération par les peuples autochtones qui vivent dans cette région. Cela est en grande partie dû aux répercussions cumulatives des industries pétrolière et gazière, minière et forestière qui ont empiété sur l’habitat du caribou, altérant celui-ci et facilitant l’accès pour leurs prédateurs. Malgré des décennies d’efforts pour rétablir la situation, elle demeure désastreuse, les populations de caribous étant en déclin en Alberta (en anglais).

L'entreprise forestier Alberta-Pacific Forest Industries, mène des activités forestières en plein cœur d’un paysage très complexe dans le nord-est de l’Alberta. En fait, avec environ 6 millions d’hectares, c’est l’une des plus grandes zones d’aménagement forestier du Canada et la plus vaste forêt certifiée FSC du monde. Pour répondre à la norme FSC, Al-Pac a cherché de nouveaux moyens de réduire l’empreinte humaine. Pour ce faire, l’entreprise programme et reporte stratégiquement des secteurs de coupe, sélectionne les zones de récolte où il y a peu ou pas de caribous et, surtout, collabore aux efforts de restauration de l’habitat du caribou.

Découvrez-en plus dans la vidéo ci-dessous et/ou lisez-en plus ici (Nouvelle FSC Canada - 16/08/2021).


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000202